Webassoc confirme son évolution et son engagement auprès des services libres

Webassoc confirme son évolution et son engagement auprès des services libres

Avec l’urgence du quotidien, vient l’urgence du sens…

et de l’efficacité.

Webassoc a été créé par des professionnels du web, avec les outils que nous connaissions : essentiellement les outils des GAFAM… Et puis avec Webassoc, nous avons eu le plaisir de travailler avec des ONG et associations de solidarité et d’environnement : à leur contact nous avons grandi en compréhension du monde, et nous avons un peu mieux connu le monde du libre :
– non, les services libres ne sont pas tous pour les geeks ! Exemple : WordPress, utilisé par la majorité des associations, ou Drupal, plus propre
– non, les services libres ne sont pas tous marginaux ! Exemple : Wikipedia
– non, les services libres ne sont pas tous moches ! Pas tous :)))

Le libre, c’est surtout :
– un état d’esprit cohérent avec la démarche associative de partager les forces de chacun pour que la communauté en profite
– des contributeurs à la Matrix : engagés, luttant avec leurs compétences pour améliorer ce monde, avec une autre vision des rapports de forces que nous, simples utilisateurs ou communicants
– des acteurs recherchant la diversité des profils pour progresser.

Et puis en avançant on a découvert que le libre, c’est aussi :
– une myriade de solutions : de toutes tailles, de modèles différents, hébergées un peu partout
– avec des acteurs recréant une relation humaine dans des services virtuels, et une confiance dans des services pour lesquels on ne sait pas bien ce qu’on paye en échange
– des intervenants locaux qui font du bien à la planète en ne transportant pas des données en moyenne sur 15 000 km (source : Ademe)
– des êtres humains super sympas : depuis qu’on les côtoie, on a rencontré des profils affirmés, certes, mais tous super accueillants et contributifs.

Au final, notre choix était vite fait.

Entre la simplicité et la cohérence, on a choisi d’être cohérent, quitte à faire l’effort de nous former sur de nouveaux outils et d’avancer avec de nouveaux partenaires. Ce choix, on l’a fait en 2017. Et puis.. et puis.. vouloir ne suffit pas, quand on ne sait pas faire. Donc on en est resté là, un peu dépités de ne pouvoir avancer.

Ce qui ne nous empêchait pas de vous organiser des formations sur le sujet dès 2018, même si nous n’étions pas très fiers de notre « faites ce que je dis mais pas ce que je fais » ;). Et un beau jour fin 2018, Jean-Luc Mahé a frappé à notre porte pour nous aider. On ne savait pas qu’il nous aiderait autant.

Depuis, nous concrétisons enfin notre volonté d’avancer. Et nous sommes aussi beaucoup plus cohérents devant les ONG et assos que nous formons sur le sujet : nous avons rencontré / rencontrons les mêmes difficultés !

Aujourd’hui, nous avançons selon notre objectif d’être utile aux associations, dans les contraintes de notre bénévolat total.

Ça veut dire que nous allons régulièrement vers des experts du libre (merci notamment Vincent Quenel, François Aubriot, Antoine Herzog) et les principaux acteurs pour qu’ils nous aident (merci notamment O2Switch, YourOwnNet, Framasoft) ;).

Ça veut dire que nous nous autorisons le temps nécessaire à avancer : nous sortons progressivement des solutions propriétaires et internationales (nous sommes allés : d’excel à CiviCRM, de Google Analytics à Matomo, de Gmail à Thunderbird/RoundCube hébergé par O2Switch, de Google Drive à Nextcloud hébergé par YourOwnNet, de Flickr à Piwigo, et d’autres en cours : DokuWiki, LimeSurvey à la place de nos GoogleForm…).

Ça veut dire que nous nous autorisons à organiser des formations sur les outils des GAFAM :
– parce que de nombreuses assos les utilisent déjà et qu’il vaut mieux qu’elles les utilisent bien plutôt que laisser les GAFAM prendre leurs données sans rien en échange,
– parce qu’il vaut mieux que les assos entendent avec nous les limites de ces outils plutôt qu’elles n’aient pas d’autre option que de se former chez les GAFAM : lors de nos formations nous les alertons sur les risques et leur recommandons des solutions libres alternatives.
Notre objectif est de vous emmener au maximum vers les services libres, et que vous utilisiez les GAFAM lorsque leurs solutions n’ont pas d’équivalent libre mais qu’alors vous le fassiez dans votre intérêt : utilisez leur puissance mais gardez vos informations, vos contacts (mails, bases de données) et vos contenus… chez vous.

Nous avons eu du mal à avancer, et nous peinons encore, mais nous sommes beaucoup plus forts, plus cohérents, et moins pollueurs. Nous sommes convaincus que c’est le chemin à suivre : nous allons augmenter nos formations sur ces services libres et nos appels à bénévoles pour davantage vous aider.

Laissez votre témoignage ou commentaire ci-dessous

Les magnifiques photos sont de © Benjamin Genet - www.benjamingenet.com.
Ce site a été réalisé grâce à l’aide de Simplon : un grand merci à eux !