Sélection des plus belles histoires de bénévolat

Racontées lors du sondage sur les motivations du bénévolat en avril 2018

Un an dans un orphelinat au Mexique, ça ne se résume hélas pas en quelques lignes. C’est des moments d’amour, de joie, de rires, de colère, de tristesse, de manque… de ses proches mais aussi d’eau et de confort ! “Les folies sont les seules choses qu’on ne regrette jamais ! “
Alors vous aussi, partez à l’aventure et sortez de votre zone de confort !

Vous dire qu’être bénévole apporte beaucoup à travers l’humanité rencontrée… en étant bénévole depuis plus de 20 ans dans diverses structures j’ai fait des rencontres humaines merveilleuses et enrichissantes et j’ai relevé des défis que je n’aurais jamais tentés en d’autres lieux … être bénévole donne du sens. Au quotidien , fait tomber les préjugés et participe au vivre ensemble.

Prof de piano bénévole aux “Grands Voisins” (Paris 14) pendant 1 ans et demi, j’ai initié à la musique des personnes en précarité, qui pour la majorité n’avaient jamais pris un cours de piano ni jamais étudié une ligne de solfège. Quelques semaines plus tard, ils participaient tous à une première scène ouverte en public. Quelques mois plus tard, l’un deux intégrait l”orchestre des Grands Voisins”, pour y tenir le clavier, à sa plus grande fierté, qui fut aussi la mienne.

Quand on me demande pourquoi je suis impliquée dans le secteur associatif, je réponds généralement : “Parce que ça me rend heureuse et je trouve que c’est la meilleure des raisons. Je ne vois pas l’intérêt d’être bénévole par obligation ou si ça ne me fait pas plaisir.”

Lors de certaines actions auxquelles je participe, on s’organise pour que des personnes accueillies puissent à leur tour rendre service. C’est magique de voir ce qu’elles ont à offrir et à quel point elles s’épanouissent lorsqu’on compte sur elles !

Le meilleur moyen de se retrouver c’est d’aider les autres sans rien attendre. Et c’est avec bonheur que, sans le vouloir, en donnant de soi, on reçoit énormément des autres.

Dans le cadre d’une maraude du Secours Catholique, un vendredi soir. Un sans-abri vivant sur le même banc depuis 15 ans, pauvre et seul, fut notre compagnon de soirée pendant près d’une heure. Avant de partir, content de notre présence et du temps passé à ses cotés, il prit son portefeuille qu’il cachait sur lui, et sortit… un billet de 20 euros, qu’il nous donna ! Et lorsque, tout gêné que nous étions, lui demandâmes de le garder, il s’écria… “Mais ça me fait plaisir !”. Anecdote inoubliable !

Nous avons sauvé un chat qui était coincé depuis deux jours dans un trou dont il ne pouvait sortir. Nous avons mis une journée à casser le béton pour pouvoir lui envoyer une échelle de corde (badigeonnée de thon et de crevettes). il a grimpé l’échelle en mangeant, et nous l’avons récupéré à 3 heures du matin, après 10 heures d’essais infructueux. Nous avons décidé de le garder, et il a rempli nos vies de bonheur et de gratitude jusqu’en septembre, où il s’est éteint une nuit dans mes bras, aidé par le vétérinaire. Il a vécu 15 belles années.

J’ai rencontré deux ex grâce à une association (… et nous sommes toujours en bons termes)

Vous pouvez partager ces histoires

  • avec nos visuels réalisés par Loreleï Lebuhotel : sur notre drive
  • en partageant cette page

Merci pour vos relais !

Les magnifiques photos sont de © Benjamin Genet - www.benjamingenet.com.
Ce site a été réalisé grâce à l’aide de Simplon : un grand merci à eux !